PARTAGER

Warning: array_key_exists() expects parameter 2 to be array, null given in /home/contenudigital/public_html/wp-content/plugins/wppas/classes/WPPAS_Banner_Creator.php on line 259

Warning: array_key_exists() expects parameter 2 to be array, null given in /home/contenudigital/public_html/wp-content/plugins/wppas/classes/WPPAS_Banner_Creator.php on line 259

Facebook s’est engagé dans le commerce en ligne entre particuliers avec le lancement de sa plateforme nommée Marketplace. Facebook continue ainsi son expansion en diversifiant ses activités, fort de son nombre d’utilisateur qui grandit chaque jour. Seulement voilà, un jour après son lancement, la vente de produits illégaux ne s’est pas faite attendre.

Selon les chiffres communiqués par Facebook, ce sont près de 450 millions de personnes qui utilisent le réseau social pour faire du commerce en ligne. Les équipes de Facebook ont donc profité de cette aubaine en se positionnant comme un intermédiaire entre vendeur et acheteur. Les trafiquants, receleurs et autres acteurs du commerce illégal ne se sont pas fait prier pour profiter de cette « belle opportunité » et essayer de  vendre leurs articles peu ordinaires. Ainsi, plusieurs utilisateurs affirment avoir reçu des propositions de vente d’armes à feu, de drogues, de médicaments sans ordonnance et même de bébé. Facebook estime avoir prévu cette situation et l’a même anticipée. Selon Mary Ku, directrice des produits chez Facebook, les annonces illégales seront supprimées :

« Nous sommes en train de travailler pour résoudre le problème et nous allons contrôler de près notre système pour s’assurer que nous aurons correctement identifié et supprimé les annonces illégales avant d’élargir l’accès de Marketplace à plus de personnes Nous nous excusons pour ce problème »

marketplace-facebook-regionale-info

Sur la plateforme, les utilisateurs aurons accès à des annonces classées en divers catégories en fonction du type d’article recherché. Une fois que l’acheteur est intéressé par un article, il pourra initier une conversation avec le vendeur comme cela se fait avec Messenger. Les produits proposés par défaut le seront en fonction de la zone géographique de l’acheteur. Marketplace se présente comme un véritable concurrent pour eBay et Amazone entre autres.

Lire aussi : Le programme malveillant « EKO » secoue Facebook et se propage à grande échelle

Pour l’heure, seuls les marchés américains, australiens, britanniques et néo-zélandais y ont accès. Facebook Marketplace devrait s’étendre à d’autres marchés très prochainement. Le service n’est disponible que sur smartphone via une application mobile sur iOS et Android. Une version sur PC devrait être disponible bientôt.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here